Exposition collective #2 – 11 mars 2017

Soirée de vernissage de la seconde exposition collective @ Le fugitif , Samedi 11 Mars à partir de 18h , en compagnie des artistes. Venez nombreux !

Découvrez des œuvres originales de :

Dem Dillon.

Dem Dillon est un jeune artiste, son art s’inspire directement d’une génération, fin des années 80 et en plein 90, dans la fulgurante immersion dans les foyers des jeux videos et de la grande évolution du point de vue réaliste de la science fiction. Son travail porte sur les formes féminines, il moule des corps de femmes pour en créer des luminaires et des tableaux.
Sa relation avec le corps de la femme, sa grande passion et son admiration de leurs formes, leurs courbes, qui passent, s’effacent, et se transforment avec le temps.
Dem Dillon les figent dans ce moule pour que le temps qui passe ne passe plus, pour qu’elle soit à tout jamais comme elle était le jour de la conception de l’œuvre.

Ingrid Maillard

Ingrid est une artiste plasticienne née à Paris et ayant choisi le corps pour sujet d’étude. Spécialisée dans le dessin à la mine graphite, elle s’implique particulièrement au maniérisme apporté dans ses représentations. En utilisant des procédés minutieux et très précis, différents pour chaque collections, elle parvient à exprimer les tensions et les connexions propres à des corps en interaction, en appuyant son trait sur les raretés caractéristiques de l’anatomie qu’elle représente. En appliquant ces techniques au service de la mythologie grecque, elle parvient à donner à ses dessins une résonance sacrée, en réinterprétant ces mythes dans des scènes de vie solennelles, par une imagerie parfois violente, elle en permet une compréhension plus claire et non moins poétique.
C’est dans la recherche de nouveaux procédés techniques, que cette artiste développe doucement son œuvre, s’attachant toujours plus à la représentation du détail, et aux signes particuliers des corps qu’elle choisit.

Léonard Combier

Léonard Combier vit et travaille à Paris. Il a commencé à dessiner dès l’enfance sans jamais en faire ses études, et ne s’est jamais arrêté depuis. Il travaille principalement à l’acrylique et au Posca sur toile, et à l’encre sur papier. Au premier abord ses tableaux sont comme une gigantesque foire mais lorsque le spectateur s’approche, il s’enfonce progressivement dans l’œuvre pour aller au delà d’un premier plan évident et découvrir une infinité de détails cachés disséminés pour lui.

Raphael Bongiorno

Texte par Marie Guinet :

Il s’agit d’une rencontre dans le metro, de celle qui ne s’arrêt pas à une station mais qui dure une tranche de vie. Dans le métro il y a deçà un an maintenant Raphael dessinait devant moi à main levée sur l’un de ses carnets; j’étais subjuguée par ce que je voyais: un dessin précis, pointu, ultra riche, un dessin aux multiples lectures: à l’endroit, à l’envers, en télescopique, en plusieurs dimensions. Son stylo sautait, retombait, glissait sur le papier, revenait sur un trait, continuait une courbe, égrainait ses motifs, créait ses matières, et ses puits de densité graphique, inventait ses mondes… Aujourd’hui encore – le même stylo en main -Raphael dessine et esquisse d’esthétiques et pures beautés – digne des plus grands.
Raphael Bongiorno n’a pas d’âge sauf celui de son expérience et de son talent. Il est en premiere année d’Ecole de graphisme à Bagnolet.

https://www.instagram.com/rapha_bgr/

Vincent chéry de RDLS

Vincent Chéry appartient au duo d’artiste RDLS , formé par deux artistes parisiens, Kraken et Chery qui, comme les impressionnistes, s’aventurent en pleine nature pour peindre leurs sujets en face.
Leurs univers merveilleux est à la fois trash et plein de vie.
Vincent Chery associe des d’éléments naturels et urbains par un lien inextricable, avec un soupçon de noirceur.

Saint-Oma

Issu d’un cursus artistique, École Boulle (DMA ciselure), École des beaux-arts d’Epinal (DNAP, DSNEP), cette longue formation l’a conduit à construire une trame plastique autour de trois médiums : le dessin, l’animation 2d et le collage.
Parallèlement à son travail d’animateur 2D en freelance, il remplit inlassablement ses carnets de dessins, il colle dans les rues de Paris et participe à des expositions collectives et personnelles. Son travail est poétique et souvent engagé, il partage sa vision du monde au travers e ses œuvres.

Des oeuvres de Matthieu Dagorn – LapinThur , Olivia De Bona , Anti , Imperator Ro , Kouka , DjagoMei Matthews, Zilda , Goodmorning/Guyseront également visibles. (de la précédente exposition)

22 rue lemercier 75017 PARIS – Metro ligne 2 ou 13 : Place de clichy

Share this post

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *